Pourquoi les chats ronronnent ?

Le ronron, un simple réflexe de plaisir chez le chat ? Pas si sûr. Le travail de nombreux comportementalistes et vétérinaires a mis en évidence d'autres raisons aux ronronnements. Découvrez dans notre article comment ça marche pour mieux communiquer avec votre félin adoré !

EN SAVOIR

Plus de détails

ACCESSOIRES
EN SAVOIR +

Pourquoi les chats ronronnent ?

Pendant longtemps, on a cru que les ronronnements n'existaient que dans le cadre des relations chat-homme, quand le matou en question éprouvait du plaisir. Aujourd'hui, les chercheurs ont démontré qu'il est utilisé dans de nombreuses autres situations.

 

Le ronronnement est inné

Un chaton ronronne dès sa naissance : il ronronne déjà en tétant sa maman. D'après le vétérinaire Joël Dehasse, ce comportement n'a pas été appris : il est bien inné pour le nouveau-né.

 

Pourquoi le chat ronronne ?

En fait, l'éventail des conditions dans lequel un chat ronronne est très large :

  • Maman qui allaite ses petits
  • Chatons qui tètent leur maman
  • Caresses du maître
  • Accueil du maître à la maison
  • Rencontre avec un congénère
  • Endormissement
  • Chasse
  • Perception de l'odeur de la cataire ou de la valériane
  • Toilettage
  • Après un repas

Vous conviendrez que ces situations sont plutôt plaisantes et associent le ronron au plaisir. Pourtant, il se manifeste aussi dans des moments plus douloureux :

  • Quand il a peur (quand nous avons adopté Charlie qui venait de la rue, il s'est tout d'abord caché derrière la cuvette des toilettes et ronronnait comme un tracteur !)
  • Sur la table du vétérinaire
  • Quand Minou a mal
  • En phase terminale et qu'il va mourir

 

L'anatomie du ronron

A l'heure actuelle, la science ne comprend pas très bien la physiologie exacte du ronron. Les chercheurs ont plusieurs hypothèses sur ce qui vibre et produit ce son très caractéristique : les cordes vocales ? le voile du palais ? En tous cas, ce que l'on sait, c'est que le ronron est commandé par un centre nerveux du cerveau, et qu'il est activé par des endorphines sécrétées par l'hypothalamus. Ces endorphines sont des morphines naturelles qui ont un effet calmant et antidouleur.

Même si les mécanismes sont encore obscurs, on comprend que le ronron doit avoir une fonction apaisante sur le chat qui est en situation de détresse. En plus de constituer un moyen de communication avec l'homme ou d'autres chats, il pourrait aussi être une façon pour Mimi de se calmer... Mais pas que ! Des recherches sur les pouvoirs curatifs des vibrations liées aux ronrons indiquent que celles-ci, suivant leur fréquence, ont la capacité d'accélérer la guérison des fractures, des lésions tendineuses, ou des problèmes musculaires tout en diminuant la douleur. Peut-on conclure à un moyen de s'auto-guérir ?

Ce qui est sûr, c'est que les ronrons de nos matous nous apaisent, nous, les bipèdes. La science ne s'est pas prononcées définitivement sur ce sujet... mais qui n'a jamais vécu l'effet calmant des ronronnades de Miaou ? Racontez-nous dans les commentaires ci-dessous vos plus beaux souvenirs.

Lisez aussi : Au secours, mon chat ne ronronne jamais !

-Nina Marini, CAT APART

Crédits photo : rihaij