Adopter un chat ou un chaton, oui mais où ?

Vous avez envie d’adopter un chaton ou un chat adulte, mais vous ne savez pas encore où ? En refuge, chez un éleveur ou chez un particulier, prenez le temps pour faire votre choix. CAT APART fait un point sur la loi, et vous met en garde contre les scandaleux trafics d’animaux !

EN SAVOIR

Plus de détails

EN SAVOIR +

La famille va bientôt s'agrandir avec un nouveau chaton adopté à la SPA ou chez un éleveur !

Que dit la loi sur l'adoption de chat ?

La vente de chaton de moins de huit semaines est interdite par la loi. Tout chat, vendu ou donné, doit être identifié (tatouage ou puce électronique, article L 212-10 du Code rural). L’identification est obligatoire pour tous les chats de plus de 7 mois.

Si vous achetez un chat, on doit vous fournir :

  • une attestation de cession avec date de naissance, race, sexe, origine, …
  • le document d'identification du chat
  • un certificat vétérinaire de bonne santé
  • un document vous informant sur les caractéristiques et besoins de l'animal

 

Le trafic d'animaux

Plusieurs associations et organisations intergouvernementales considèrent que le trafic d'animaux est le 3e au monde, derrière la drogue et les armes. En Europe, la plupart des chats issus du trafic proviennent d’« élevages » industriels en Europe de l'Est, où les reproducteurs sont maltraités, forcés à faire plusieurs portées par an. Leur état de santé est déplorable de même que l'hygiène.  Il est donc très important de vérifier la provenance de son animal. Attention, certains revendeurs n'hésitent pas à utiliser des certificats contrefaits.

 

Adopter son chat dans un refuge

Les refuges débordent d'animaux tous plus adorables les uns que les autres, de tous âges et de toutes races, qui ne demandent qu'à trouver une famille aimante. En adoptant en refuge, vous ferez un heureux pour la vie ! On a parfois peur de se retrouver avec un animal traumatisé qui présentera des problèmes comportementaux, mais en fait, les chats de la SPA sont généralement très bien dans leurs coussinets, en particulier dès qu’ils trouvent un foyer. De plus, les bénévoles connaissent bien chaque chat, et pourront vous aider à trouver celui dont la personnalité vous correspond.

Dans un refuge, on vous demandera généralement de donner une participation financière en échange de l'adoption de l'animal. Il s’agit s'un don couvrant les frais de stérilisation et d'identification.

Trouver le bon élevage pour adopter son chat

Si vous adorez les chats de race, direction l'élevage ! N'hésitez pas à poser beaucoup de questions et à visiter plusieurs fois les locaux. Si la propreté et les conditions de vie des animaux ne sont pas bonnes, ou si l’on rechigne à répondre à vos questions, passez votre chemin.

Par ailleurs, sachez que les éleveurs sont généralement passionnés d'une ou deux races, rarement dix à la fois ! Ainsi, méfiez-vous des élevages qui proposent de très nombreuses races à la vente : cela peut être le signe d’une provenance douteuse.

Adopter un chat chez un particulier

Ceci constitue un cas très fréquent. Sachez que depuis le 1er janvier 2016, la vente de chats et de chiens est réservée aux professionnels, donc interdite aux les particuliers. Même dans le cadre d’une cession gratuite, nous vous mettons en garde sur cette méthode d'adoption. Elle ne vous garantit pas des conditions optimales d'éducation pour le chaton, qui est également rarement identifié comme prévu par la loi.

De plus, ce système cautionne la non-stérilisation des chats, ce qui le rend complice des abandons et de l'euthanasie des chatons.

 

L'adoption de chat en animalerie

Si certaines animaleries sont très sérieuses, certaines beaucoup moins scrupuleuses (même si elles ont pignon sur rue) n'hésitent pas à revendre des animaux achetés aux trafiquants. Vérifiez la provenance du chat, et ne cautionnez pas un système criminel !

-Nina Marini, CAT APART
Crédits photo : 510318